Visuel Lycée Freyssi
Vous êtes ici > Accueil  > Le lycée > Historique > Histoire du lycée
L'Histoire du Lycée FREYSSINET


En 1959, l’architecte Yves Moignet est chargé de construire un lycée technique prototype du bâtiment. Il s’inspire du tableau de Goya reproduisant le célèbre Alcazar de Tolède pour esquisser les plans de l’établissement orienté sur la baie de Saint-Brieuc et le port du Légué. L’établissement ouvre en septembre 1962, mais l’inachèvement des locaux conduit élèves et professeurs à se mêler aux ouvriers pour aménager les salles, les cours débutant après la Toussaint.

Le lycée possède de vastes ateliers éloignés des salles de cours et rassemble à tous les niveaux d’enseignement les différents métiers du BTP. Il compte des sections de filles, mais les classes ne sont pas mixtes avant 1968. La création de la section Technicien supérieur en 1962 exprime la reconnaissance du milieu professionnel pour les élèves formés dans l’établissement et, des 400 élèves de la première rentrée, les effectifs montent à 1 800 élèves à la fin des années 1990.

Le premier proviseur, Charles Bentz, œuvre beaucoup pour la reconnaissance nationale de l’établissement. Il crée en 1963 le Rugby-Club-briochin, qui remporte des distinctions sportives universitaires, et l’équipe du lycée gagne en 1973 le Championnat scolaire national de football. Le lycée s’inscrit ainsi dans une culture sportive qui ne l’a jamais quitté.

Le lycée connaît des moments festifs très importants restés dans la mémoire collective des Briochins. Dès 1962 et jusqu’en 2000, les élèves des sections Techniciens Supérieurs organisent un bal annuel dans la salle de spectacle de Robien ou dans le lycée : le clarinettiste Claude Luter et l’orchestre de Maxime Saury viennent s’y produire. L’établissement se distingue aussi par son appui à la grève locale du Joint Français, un mouvement qui dure huit semaines en 1972 : les élèves déploient diverses actions tandis que les professeurs versent une partie de leur salaire aux grévistes.

De 1962 à 1975 le lycée porte le nom du lieu dit Vau Meno. Le proviseur Jean Pontier propose en 1975 le nom de l’ingénieur des Ponts et Chaussées Eugène Freyssinet, inventeur du béton précontraint, décédé l’année de l’ouverture de l’établissement. Certains anciens élèves du lycée ont travaillé sur les parties précontraintes du pont de Normandie ou du viaduc de Millau.

En 1989, le Conseil régional décide d’ouvrir des classes d’enseignement général et d’en faire un lycée polyvalent, des passerelles permettant le passage du lycée général aux sections de BTS et un suivi adapté de chaque élève. Cet état d’esprit est palpable dans le film de Jean-Michel Barjol, Un lycée pas comme les autres, diffusé sur France 3 en 1997.

L’Amicale des Anciens élèves créée en 1979 permet de consolider les liens entre le monde professionnel du BTP et le lycée, et d’insérer très rapidement les élèves diplômés, 12 000 depuis la création du lycée. Avec ses seize sections, le Lycée des Métiers Bâtiment Travaux Publics (label national obtenu en 2008) offre une gamme de formations sans équivalent dans le bassin, et accueille aujourd’hui plus de 1 200 élèves. Fidèle à ses origines, il assure toujours la formation du CAP au BTS et accueille une antenne du Greta ainsi qu’une licence professionnelle « Métiers des Collectivités Territoriales ». Le projet Comenius facilite les échanges avec des lycées européens et permet l’apprentissage d’une culture européenne.

Convivialité et chaleur humaine caractérisent Freyssinet et expliquent la stabilité des personnels, tandis que la diversité des formations induit une enrichissante mixité sociale.

Article : Nadia Fanchaouy

Dictionnaire des Lycées Publics de Bretagne, sous la direction de Jean-Pierre Branchereau, Alain Croix, Didier Guyvarc’h et Didier Panfili. Presses Universitaires de Rennes, 2012.




"50 ans d'histoire - 1962 / 2012 "

1956-1957

Dans les cartons du Ministère, projet d’une E.N.P. du Bâtiment à Saint-Brieuc.

Mai 1961
Pose de la 1ère pierre.

1961-1962
L’E.N.P. devient un Lycée d’Etat du Bâtiment, Le Vau Meno Armor Peinture voit le jour.

Sept. 1962
Ouverture de 6 secondes et du C.E.T annexé.
Blouse blanche pour le Lycée, blouse bleue pour le C.E.T.

Oct. 1963
Les premières T.S. arrivent. Sous l’impulsion de M. BENTZ, création du Rugby Club Briochin.

1964
Sortie de la première promotion de T.S.

1965
Sortie des premières terminales et des premières C.A.P.

1967
Premières rénovations de diplômes.

1968
Les élèves du Lycées et du C.E.T échangent leurs blouses.

1971-1973
Les années difficiles.

1975
Le Vau Meno devient Lycée Freyssinet.

1982
Les anciens élèves se retrouvent pour fêter le 20ème anniversaire de leur « Bahut ».

1984-1985
Signature des premières Conventions de jumelages resserrant davantage encore les liens existant école-entreprise.

1986
Décentralisation : Le Lycée d’Etat est transféré à la Région.

1987
Le Lycée fête le Centenaire de l’Enseignement Technique.

1989
Arrivée de la polyvalence : les formations d’enseignement général font leur entrée.
Ouverture de la T.S. Etude et Economie de la Construction.

1990
Jumelage du Lycée avec le South Devon College de Torquay.
Le lycée adhère au message de l’UPIA : Gagnons ensemble 22.
Le Lycée participe à la Foire des Côtes d’Armor : La Maison de Demain.

1991
Les Collaborateurs d’Architecte, grâce à la F.O.L. vont à Gabès.
Premiers contacts avec l’Ecole Professionnelle.
Le Lycée adhère au message de l’Agence de Développement Economique.

1992
Ouverture du Baccalauréat Professionnel Travaux Publics.
Ouverture du Baccalauréat Technologique F1 Structure Métalliques.
Echange avec l’Ecole de Couverture de la Galice. Parrainage de Challenge Record mondial de Vitesse de Char à Voile de Taged Normand.
Sortie de la première Promotion Baccalauréat Enseignement Général.